BABAR AUX ARTS DÉCO !

Bababa Bababababar (un air qui parlera à ma génération…), le Roi Babar, 
roi des élephants.
C’est une des seules peluches que j’ai gardée de mon grand troupeau.
Depuis mes 1 an, son costume a perdu une pression et sa fourrure (oui, de 
la fourrure d’élephant) est un peu râpée, mais quand on tire son cordon, la 
mélodie est intacte : "Three Blind Mice", avec laquelle je me suis 
endromie pendant très très, très longtemps.
Il y a les livres qui sont restés avec lui chez ma mère (“pour tes enfants” 
dit-elle), Les Vacances de Zéphir, Babar en Amérique…
Et puis comme on a bien compris que je ne metterai jamais mon enfance de 
côté parce qu’elle peut très bien cohabiter avec ma vie adulte, chez moi j’ai 
trois grandes illustrations achetées chez un bouquiniste : Babare et Céleste 
qui mangent des croissants au lit, qui chevauchent une baleine et qui bravent
un orage dans une montgolfière.

Je n’ai pas de chat, mais j’ai Babar toujours avec moi, et ces mois-ci je le 
partage avec le Musée des Arts Décoratifs de Paris pour une petite
exposition retrospective qui durera jusqu’au 2 septembre 2012…

Toutes les infos sont ici

BABAR AUX ARTS DÉCO !

Bababa Bababababar (un air qui parlera à ma génération…), le Roi Babar,
roi des élephants.
C’est une des seules peluches que j’ai gardée de mon grand troupeau.
Depuis mes 1 an, son costume a perdu une pression et sa fourrure (oui, de
la fourrure d’élephant) est un peu râpée, mais quand on tire son cordon, la
mélodie est intacte : "Three Blind Mice", avec laquelle je me suis
endromie pendant très très, très longtemps.
Il y a les livres qui sont restés avec lui chez ma mère (“pour tes enfants”
dit-elle), Les Vacances de Zéphir, Babar en Amérique
Et puis comme on a bien compris que je ne metterai jamais mon enfance de
côté parce qu’elle peut très bien cohabiter avec ma vie adulte, chez moi j’ai
trois grandes illustrations achetées chez un bouquiniste : Babare et Céleste
qui mangent des croissants au lit, qui chevauchent une baleine et qui bravent
un orage dans une montgolfière.

Je n’ai pas de chat, mais j’ai Babar toujours avec moi, et ces mois-ci je le
partage avec le Musée des Arts Décoratifs de Paris pour une petite
exposition retrospective qui durera jusqu’au 2 septembre 2012…

Toutes les infos sont ici